Une pétition naît pour voir les entreprises classées Seveso quitter Ris-Orangis et Grigny


19 octobre 2019

La pétition a été lancée par un riverain de Grigny. Cette dernière demande le retrait des entreprises classées Seveso à Grigny et Ris-Orangis.

Les entreprises sont basées sur les bords de Seine
Les entreprises sont basées sur les bords de Seine

Nouveau rebondissement au sujet des entreprises classées Seveso situées à cheval sur Ris-Orangis et Grigny. Alors que les communes citées, accompagnées par la communauté d’agglo Grand Paris Sud ont fait part au préfet de l’Essonne leur souhait de voir partir ces sociétés, une pétition vient de voir le jour.

Lire aussi : Essonne. Classées Seveso, des entreprises sont dans le collimateur de Ris-Orangis et Grigny

Intitulée « Pour notre sécurité avant tout, les sociétés Seveso Elf Antargaz et Cim doivent partir des bords de Seine », cette pétition a été lancée par un riverain de Grigny lors du dernier conseil municipal de la commune. 

Déterminés

« Les risques sont réels pour les habitants, les usagers du RER D et ceux de la RN7, pour les personnels des entreprises et pour l’environnement comme les lacs ou encore la Seine », avance la pétition. 

Cette dernière a été reprise par la municipalité qui en assure une diffusion sur ses réseaux sociaux et qui la met à disposition des riverains en mairie et dans les maisons de quartier.

« Nous voulons la suspension de l’activité de ces entreprises qui se partagent près de 80 hectares. Nous sommes déterminés à les faire partir », ajoute Philippe Rio, le maire de Grigny.

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article