Marcoussis a retrouvé son Chasseriau 46 ans après son vol


12 octobre 2019

Grâce à l'abnégation d’un collectionneur, la toile de Théodore Chasseriau « Jésus chez Marthe et Marie », volée il y a 46 ans, a pu être présentée aux habitants de Marcoussis.

C'est grâce à l'abnégation de Benoît Ambroselli que la commune de Marcoussis a retrouvé sa toile
C’est grâce à l’abnégation de Benoît Ambroselli que la commune de Marcoussis a retrouvé sa toile (©Actu Essonne)

Sans lui, la toile de Chasseriau aurait été emportée pour quelques centaines d’euros dans une vente aux enchères à Wiesbaden en Allemagne à la fin du mois de mai dernier.

Lire aussi : Essonne. Volée en 1973, la toile de Chassériau refait surface à Marcoussis

Mais c’était sans compter sans l’œil perspicace de Benoît Ambroselli, un amateur éclairé de la peinture du XIXe portée par Eugène Delacroix ou de Jean-Auguste Ingres. « Mon arrière-grand-père était artiste peintre. Il s’appelait George Devallières dont l’œuvre a été exposée encore récemment au Petit palais à Paris. Mon grand-père l’était aussi », raconte cet habitant de Boulogne-Billancourt.

« Je suis restaurateur de dessins comme le fut mon père. Depuis je me suis passionné pour la peinture du XIXe. Alors pendant mes heures de loisirs, je farfouille sur internet et je fais le tour des ventes aux enchères pour découvrir les toiles qui arrivent sur le marché », poursuit-il.

La bible des collectionneurs

Le 26 mai, en surfant de sites en sites, il tombe sur la toile. Il l’a connait. « Je me suis dit « chouette ! » un Chasseriau. Et puis j’ai consulté « le catalogue raisonné » qui est en quelque sorte la bible des collectionneurs et j’ai vite compris », explique-t-il, avant d’ajouter :

« La toile a été classée aux monuments historiques en 1950. Elle est donc inaliénable. Et en plus, j’apprends qu’elle a été volée dans l’Eglise de Marcoussis en 1973 », s’esclaffe ce diplômé de l’Institut national du patrimoine.

La toile retrouvera bientôt sa place au sein de l'église de Marcoussis
La toile retrouvera bientôt sa place au sein de l’église de Marcoussis (©Actu Essonne)

Bon alignement des planètes

Dans la foulée, Benoît Ambroselli décroche son téléphone et appel la mairie de Marcoussis pour lui signaler qu’il a retrouvé le tableau volé. Ensuite, « nous avons eu un très bon alignement des planètes », comme l’a souligné Olivier Thomas, le maire de Marcoussis devant une assistance nombreuse.

Tout est allé très vite après 46 ans jour pour jour d’attente. Plaintes déposées en France comme en Allemagne, saisi de la direction générale du patrimoine du ministère de la Culture, qui heureux hasard, tient une réunion Interpol consacrée au trafic des œuvres d’art volées avec ses homologues allemands quelques jours plus tard.

Bientôt visible dans l’église

Le fils du propriétaire allemand qui avait acheté la toile aux puces pour trois fois rien pendant son voyage de noces à Paris en 1973, cède volontiers la toile. Tout s’est enchaîné pour que « Jésus chez Marthe et Marie » retrouve sa place à Marcoussis.

Dans un premier temps, la ville de Marcoussis a envisagé de céder la toile de Chasseriau au musée de Louvres ou au musée d’Orsay « Mais si c’est pour qu’elle soit stockée dans les réserves, je n’en vois pas l’intérêt. Cette toile doit être vue, » insiste Olivier Thomas. Elle le sera probablement dans quelques mois quand les travaux de restauration et de sécurisation de l’église de Marcoussis seront achevés.

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article