Les lieux « cultes » de l’Essonne s’exposent à Athis-Mons

05 mai 2019

Plongez-vous dans l’histoire des lieux historiques de l’Essonne. Entre passé et avenir, une exposition à ne pas manquer à la Maison de Banlieue et de l’Architecture d'Athis-Mons.

L'exposition est visible jusqu'au 11 décembre
L’exposition est visible jusqu’au 11 décembre (©DR)

Les Pyramides à Evry-Courcouronnes, la Croix Blanche à Vigneux-sur-Seine, la Grande Borne à Grigny… Voici des noms poétiques pour des lieux connus par de nombreux Essonniens. Symboles de progrès et de modernité à leur naissance, emblèmes de la crise urbaine et sociale au temps de leur rénovation, les grands ensembles sont, depuis les Trente Glorieuses, les témoins de l’histoire de la banlieue et de ses habitants.

Icônes souvent malheureuses de l’architecture et de l’urbanisme des villes de la banlieue parisienne, la question de leur patrimonialisation se pose désormais. Quatorze ans après l’exposition « Des ensembles assez grands. Mémoire et projets en Essonne », et à l’occasion de son vingtième anniversaire, la Maison de Banlieue et de l’Architecture repart sur les chemins des grands ensembles.

Cette exposition pose un regard renouvelé sur ces quartiers, suivant leur évolution, de la construction aux réhabilitations ou rénovations, s’interrogeant sur leur place dans la ville et dans l’histoire de l’architecture et de l’urbanisme mais aussi sur leur futur. Elle donne à voir, grâce à une riche iconographie – photographies contemporaines et cartes postales des années d’après-guerre – leurs ressemblances et leurs dissemblances.

Exposition « Ensembles, l’histoire continue. Mémoire et projets des grands ensembles », jusqu’au 11 décembre à la Maison de Banlieue et de l’Architecture. Mercredi et samedi de 14h à 18h. Entrée libre.

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article