Le festival Essonne en Scène réussit son baptême du feu


09 juillet 2019

Les 28 et 29 juin, le festival Essonne en scène a réuni plusieurs centaines de festivaliers à Chamarande. Une vraie réussite pour cet événement monté en trois mois de temps.

Vers une seconde édition en 2020 ?
Vers une seconde édition en 2020 ? (©Actu Essonne)

Le temps d’un week-end, les batteries, guitares électriques et autres claviers ont réveillé le domaine de Chamarande et son château du XVIIe siècle dans le cadre du premier festival Essonne en scène. Zazie, Canine, Hyphen Hyphen ou encore Shaka Ponk, sans oublier les talents essonniens, ont mis le feu deux soirs de suite sur l’unique scène installée face à l’entrée principale du château. 

Et à en voir les sourires sur les visages des festivaliers, l’absence des Rolling Stones qui étaient annoncés lors des premières tractations à propos de ce festival il y a près de deux ans, n’a pas eu d’impact sur l’ambiance.

Les Essonniens de Wakan Tanka ont ouvert les hostilités
Les Essonniens de Wakan Tanka ont ouvert les hostilités (©Actu Essonne)

La vente en ligne bloquée

Car après un démarrage en douceur pour le premier jour des festivités avec tout de même plus de 2 000 personnes sur le site, le festival a finalement réussi à faire le plein le samedi 29 juin, pour sa journée de clôture. La barre des 5 000 festivaliers initialement prévue a été atteinte, et même dépassée. « On a explosé les compteurs, se félicite Aurélie Gros, la vice-présidente du conseil département de l’Essonne. Nous avons dû clôturer la billetterie en ligne sur les coups de 17 heures, tellement l’afflux de personnes était important ». 

Une fréquentation raisonnable qui a apporté une certaine convivialité à cet événement qui s’est tenu dans un des endroits les plus remarquables du département. Entre chaque concert, le public pouvait ainsi partir à la découverte de ce lieu où la culture occupe une place particulière. Car à l’intérieur du château spécialement ouvert pour l’occasion, les festivaliers pouvaient découvrir les clichés du célèbre photographe américain Jerry Schatzberg. Une belle articulation qui restera comme l’une des bonnes notes de ce week-end.

L'exposition Jerry Schatzberg était ouverte au public
L’exposition Jerry Schatzberg était ouverte au public (©Actu Essonne)

Une nouvelle édition en 2020

Une montée crescendo pour ce premier festival qui s’est conclu en beauté avec le passage des Shaka Ponk. Le groupe de rock a littéralement enflammé la foule avec une prestation spectaculaire dont ils sont les seuls à détenir le secret. « Sur cette scène, d’autres groupes se produiront, prédit d’ailleurs le chanteur en fin de concert. Mais le meilleur groupe, le plus grand, c’est vous », a-t-il fini par lancé à la foule en délire en guise de conclusion.

Y aura-t-il une nouvelle édition du festival. « Naturellement, on va y travailler », lance immédiatement Aurélie Gros. Le président du Département, François Durovray, pourrait d’ailleurs sans doute faire un aller-retour du côté de la Rochelle mi-juillet, dans le cadre du festival des Francofolies, partenaires d’Essonne en scène, pour évoquer la future programmation.

Quelques petits ajustements devraient sans doute voir le jour, comme l’installation d’une seconde scène ou une présence plus accrue de points de restauration qui ont fait défaut, bien que chacun a pu saluer la qualité de la prestation de ces restaurateurs essonniens.

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article