La Maison du passeur, un restaurant associatif éco-responsable


01 septembre 2019

Ouverte en avril dernier, la Maison du passeur à Ris-Orangis est un restaurant-lounge associatif qui mêle cuisine bio et identité éco-responsable. Présentation de ce lieu singulier

Une partie de bénévoles de la Maison du passeur de Ris-Orangis
Une partie de bénévoles de la Maison du passeur de Ris-Orangis (©Actu Essonne)

Boire un verre en bord de Seine dans un espace cosy, le tout dans une ambiance conviviale, ça vous intéresse ? Sachez que, depuis quelques semaines, c’est ce que vous propose la Maison du passeur installée en bordure de Seine à Ris-Orangis

Un endroit chargé d’histoire

Qu’est-ce qui différencie la Maison du passeur d’un autre restaurant ? « C’est un café-restaurant associatif à vocation culturelle », révèle Anna Alexandre, la présidente de l’association Quai des voix, qui a permis la création de cette structure. Cette dernière, qui a déjà créé des établissements et salles de spectacles à Ivry-sur-Seine ou dans le XVIIIe arrondissement de Paris est tombée sous le charme du lieu rissois.

« C’est un endroit chargé d’histoire culturelle. A la base, ce lieu était occupé par les artistes de l’ancien CAES (Centre autonome d’expérimentation sociale). Il s’agissait d’un des plus grands squats artistiques de la région. Et après 30 ans d’occupation, une partie de ces locaux étaient abandonnés », poursuit la présidente de l’association qui a sauté sur l’occasion pour redonner vie à cette bâtisse.

Des plats confectionnés avec des invendus

Depuis avril dernier donc, la Maison du passeur – baptisée ainsi du fait qu’elle abritait le fameux passeur du fleuve entre Ris et Draveil – offre un bel espace de détente et apporte une animation dans ce quartier sorti de terre il y a peu. « Nous organisons régulièrement les soirées du jeudi, vendredi et samedi des artistes mêlant jazz, chanson française et musique du monde », avance la présidente de l’association.

Côté assiette, ce restaurant associatif propose là aussi un concept porteur. « Nous récupérons les invendus du marché de Rungis pour préparer les menus du jour. L’idée, c’est de lutter contre le gâchis ! », explique Anna Alexandre.

Fayrouz et Vincent sont aux fourneaux
Fayrouz et Vincent sont aux fourneaux (©Actu Essonne)

Des chefs confirmés

C’est Fayrouz et Vincent s’affairent dans les cuisines pour transcender ces aliments en succulents mets culinaires. Aussi bien couple aux fourneaux que dans la vie, ce duo dynamique et attachant va littéralement éveiller vos papilles.

Car avant de rejoindre l’aventure de la Maison du passeur, le duo écumait les routes de l’Essonne à bord de son food-truck. Evry, Corbeil-Essonnes, Massy, mais aussi la Défense comptaient parmi leurs sports favoris. « Après un accident, nous avons perdu notre véhicule. On a cherché à rebondir, et nous avons découvert cette association et cet endroit », résume le couple.

Et il faut dire qu’ils ne regrettent pas leur choix ! Cuisine traditionnelle, italienne, syrienne, africaine, végétarien… le couple est un vrai cordon bleu. « On travaille sur la cuisine asiatique et japonaise », ajoute Fayrouz. 

Chaque jour, entre 30 et 50 couverts sont servis par les bénévoles de l’association, qui compte seulement deux salariés (les cuisiniers). 

Dans les prochains mois, l’idée sera de pérenniser la structure qui compte aujourd’hui près de 1 000 adhérents qui ont choisi de acteurs de la lutte anti-gaspillage. Pourquoi pas vous ? 

La Maison du passeur est ouverte chaque jour sauf le dimanche
La Maison du passeur est ouverte chaque jour sauf le dimanche (©Actu Essonne)

La Maison du passeur, 1 rue Edmond Bonté à Ris-Orangis. Ouvert tous les jours de la semaine hormis le dimanche. 06 30 96 92 55 pour toutes réservations.

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article