Du mobilier « innovant » débarque dans certains collèges du département


01 septembre 2019

Du mobilier dit "innovant" a fait son entrée dans quelques collèges de l'Essonne. Ces équipements doivent permettre la mise en place d'une pédagogie différenciée.

Le CDI du collège Paul Bert de Savigny-sur-Orge est équipé en mobilier innovant
Le CDI du collège Paul Bert de Savigny-sur-Orge est équipé en mobilier innovant (©CD91)

Le 2 septembre, 62 000 collégiens vont effectuer leur grande rentrée dans les cent collèges que compte le département. Tous vont devoir reprendre les « bonnes habitudes », découvrir de nouvelles matières, se familiariser avec leur nouvelle classe, leurs nouveaux enseignants… mais aussi avec leur nouveau mobilier.

Pour une pédagogie différenciée

En cette rentrée 2019, quelques établissements vont compter parmi leur équipement un mobilier dit « innovant ». Testé lors de l’année scolaire écoulée, ce nouveau concept a été testé dans cinq collèges de l’Essonne*. « Et nous espérons qu’il sera déployé dans d’autres établissements très prochainement », lance Jérôme Bérenger, président délégué à l’éducation, aux collèges et à l’accès aux savoirs au conseil départemental.

Ce mobilier est notamment destiné à faciliter une pédagogie différenciée, adaptée à chaque élève et permettant le travail individuel ou en groupe.

« La disposition classique verrouillait la pédagogie »

A quoi ressemble-t-il ? Dans certains établissements, il s’agit de mobilier mobile, comme c’est le cas au collège Paul Bert de Savigny-sur-Orge, avec des chaises munies de petites tablettes. Il peut également s’agir de fauteuils, poufs ou autres tapis. 

Au collège des Sablons à Viry-Châtillon, une classe de sciences physiques a testé ce nouveau matériel l’année dernière. Dans cette classe, les paillasses, ces grandes tables pour conduire des expériences, et les chaises sont équipées de roulettes. « La disposition classique du mobilier dans la classe verrouillait la pédagogie que je voulais mettre en place, commente l’enseignante. Ainsi, j’ai demandé la mise en place de ce mobilier, et cela a permis d’obtenir de vrais résultats concernant la concentration et l’autonomie ».

Cette dernière a tout de même noté l’existence d’un « temps d’adaptation de près de deux mois, pour que chacun trouve sa place », mais pour elle, « le jeu en valait la chandelle ». 

Le collèges des Sablons de Viry-Châtillon a fait partie des établissements pilotes
Le collèges des Sablons de Viry-Châtillon a fait partie des établissements pilotes (©DR)

Un jury en fin d’année

Pour cette nouvelle rentrée, l’objectif du Département est de promouvoir ce concept dans les 95 autres établissements essonniens. « Il faut de plus en plus personnaliser les cours », lance François Durovray, le président de l’Essonne. Après le déploiement des 23 000 tablettes, ce dernier encourage désormais les professeurs à formuler leurs demandes. « Là où il y a une volonté, nous accompagnerons au maximum », explique-t-il. 

Ainsi, deux enveloppes spéciales ont été votées par le Département afin d’accompagner le plus de projets. La première, de 200 000 euros, financera l’investissement du matériel. La seconde de 50 000 euros est allouées au financement. « Au total, nous pouvons financer une vingtaine de projets pour cette année », poursuit François Durovray.

A la fin de l’année, un jury évaluera l’ensemble des projets. « Les meilleures idées pourront être généralisées à l’ensemble des collèges du département », confie François Durovray. Alors, enseignants, à vos projets !

(*) La liste des établissements pilotes : Paul Bert à Savigny-sur-Orge, Parc de Villeroy à Mennecy, Fernand Buisson à Juvisy, Les Sablons à Viry-Châtillon et Louis Pasteur à Longjumeau.

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article