Christophe Dumont, le sculpteur qui invente des animaux


19 octobre 2019

Depuis 25 ans, l’artiste a ouvert son atelier à l’entrée de Pussay. Il expose ces animaux imaginaires au Domaine de Chamarande jusqu’à la fin de l’année.

Christophe Dumont et ses oeuvres de métal et de bois
Christophe Dumont et ses oeuvres de métal, de cuir et de bois (©Actu Essonne)

Les élèves de la classe de 6e option musique du collège de Marcoussis sortent immédiatement leurs téléphones portables et leurs tablettes numériques pour saisir les sculptures de Christophe Dumont, assemblages de métal, de bois, de cuir et de corne.

Il les prévient gentiment d’emblée :

« Regardez les avec vos vrais yeux. Ne mettez pas de barrière devant vos émotions. »

60 œuvres à Chamarande

Devant eux, se dressent des animaux fantastiques : un griffon de plus de deux mètres de long posé sur son socle de cendres semble sortir tout droit d’un roman de Victor Hugo. Plus loin, un rhinocéros massif sanglé de cuir et de métal et cet antérieur de cheval qui domine la cour du château.

Dans l’exposition « Vis-à-vis » qu’il partage dans le domaine de Chamarande avec le photographe Jean-Yves Cousseau, Christophe Dumont propose 60 œuvres où la représentation animale occupe toute sa place. « J’aime inventer des animaux. C’est ma source d’inspiration principale. Ma matière c’est le métal », se confie l’artiste.

Christophe Dumont expose à Chamarande jusqu'au 29 décembre
Christophe Dumont expose à Chamarande jusqu’au 29 décembre (©Actu Essonne)

Parc Astérix, feria et défilés

Longtemps, son domaine c’était la décor des spectacles pour le Parc d’Astérix, pour la feria de Nîmes ou les podiums des grands défilés de mode.

« Je ne travaillais qu’avec des produits de synthèse ou du polystyrène. J’avais un masque sur le visage en permanence. Alors il y a 20 ans, j’ai basculé et je suis devenu en quelque sorte un tailleur de fer », explique-t-il.

Suivi du monde hippique

A cette époque, il se fait remarquer par ses sculptures de chevaux grandeur nature qui séduisent Bartabas et le théâtre d’Aubervilliers. Dès lors, le monde hippique le suit de près et il expose dans des lieux équestres prestigieux ou dans des hippodromes réputés.

Christophe Dumont n’utilise que des matériaux récupérés. Il parcourt les sentiers et les bois de la Beauce à la recherche de ferrailles, d’os d’animaux, de carcasses de matériels agricoles. « Et après j’assemble », résume-t-il dans un éclat de rire.

Une classe de Marcoussis a pu découvrir ses sculptures
Une classe de Marcoussis a pu découvrir ses sculptures (©Actu Essonne)

Yohan, un élève de Marcoussis, est sous le charme : « Franchement je suis bluffé, ils sont parfois effrayant ses animaux, mais ils me captivent en même temps. Je trouve ça incroyable. »

L’exposition est gratuite. Elle est ouverte dans le château de Chamarande le mercredi de 14h à 18h, le samedi et le dimanche de 13h à 18h, jusqu’au 29 décembre.

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article