Saulx-les-Chartreux : les frondeurs de la majorité votent finalement le budget

15 avril 2018

La dizaine d’élus qui avaient quitté le conseil municipal du 5 avril a pris le temps d’exprimer le profond désaccord qui les oppose au maire, qui ne commente pas.

Le doute était permis, au regard des vives tensions au sein de la majorité municipale exposées au grand jour dernièrement à Saulx-les-Chartreux. Le budget a bel et bien été voté vendredi soir, lors d’une ultime réunion du conseil municipal entre les murs de la salle Jean Ferrat. Sauf cas exceptionnel, les budgets des communes devaient être votés avant la date butoir du 15 avril.

Mais avant de se prononcer favorablement par une série de votes à main levée, la dizaine d’élus de la majorité qui avaient quitté sans tarder le conseil municipal du 5 avril en a expliqué la raison. Devant un public venu en nombre, le désaccord qui les oppose à Stéphane Bazile, maire (LR) de Saulx, est apparu flagrant, profond aussi. C’est ponctué du brouhaha d’un auditoire aux deux tiers consterné qu’un texte a été lu successivement par trois frondeurs.

« A la limite de la dictature »

« Refus de dialogue franc et courtois », « gestion autoritaire », « logique de fonctionnement à la limite de la dictature », « décisions unilatérales »… Les mots prononcés d’abord par Claire Gentil - conseillère municipale déléguée élue adjointe au maire lors de ce conseil en remplacement de la démissionnaire Caroline Fanget - puis par Mathias Bonnaud et Florian Dubourg, en charge des finances et de l’urbanisme, n’ont pas manqué de faire réagir la salle.

 

Si quelques-uns ont applaudi, le sang est vite monté aux joues d’une bonne partie du public. « C’est n’importe quoi, c’est honteux cette façon de faire », s’emporte Robert Collignon, un ancien élu qui, assis au premier rang, n’avait pas besoin de micro pour faire entendre sa colère. « C’est la première fois que je vois cela », confie en aparté Eliane qui, à 80 ans, en a pourtant vu d’autres.

« Tout ce que je retiens, c’est que nous avons voté le budget »

Le conseil municipal terminé, Stéphane Bazile n’a pas souhaité livrer ses impressions sur la déclaration validée par une partie de sa majorité. « Tout ce que je retiens, c’est que nous avons voté le budget », tente-t-il de nous faire croire. Nous allons continuer à œuvrer pour la ville et ses habitants. »

C’est aussi ce que souhaitent ces élus appelant à plus de dialogue dans la prise de décision. « Nous avons voulu crever l’abcès qui va croissant depuis le début du mandat en marquant le coup », nous explique l’un d’eux. « Nous, ce que l’on veut, c’est travailler pour Saulx-les-Chartreux, tout simplement », confirme un autre.

Pendant ce temps, l’opposition s’interroge sur la suite des événements. « Ce manque de dialogue dans l’équipe de la majorité risque de compliquer gravement le travail de la commune, estime Annie Janin, membre de la liste Le Printemps de Saulx. Je ne sais pas comment cela va fonctionner jusqu’à la fin du mandat. »

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article