Sans métro, les élèves d’AgroParisTech Paris refusent de déménager à Palaiseau

15 mai 2018

L’institut parisien est censé s’installer sur le plateau de Saclay d’ici 2021. Mais avec le report de la ligne 18, une partie des étudiants et enseignants réclament une suspension du projet.

« Pas de transport, je choisis le report. » Le slogan est rodé depuis plusieurs semaines. Pas de banderoles, en revanche, ou de blocus. Il fallait savoir qu’un préavis de grève avait été déposé à AgroParisTech, ce mardi, au sein des locaux parisiens du prestigieux institut des sciences et industries du vivant et de l’environnement. Car rien ne transparaissait depuis la rue Claude Bernard. Une partie des étudiants et des enseignants sont pourtant très mobilisés pour demander un report du déménagement de l’école sur le plateau de Saclay. Une pétition lancée il y a 2 mois a collecté plus de 2 700 signatures.

Intégré au projet de pôle d’excellence de l’université Paris-Saclay, AgroParisTech (anciennement institut national agronomique) est censé déménager à Palaiseau d’ici 2021. « A l’origine, les quelque 3 000 étudiants, enseignants et personnels administratifs devaient arriver un an après la ligne 18 du métro, rappelle Grégoire de Lasteyrie, maire (LR) de Palaiseau. Mais il y a eu un premier report du métro en 2024, jusqu’à fin février où le Premier ministre a confirmé un nouveau retard et un métro, « au mieux, en 2027 » pour la partie aéroport d’Orly-plateau de Saclay. »

 

De quoi refroidir les étudiants et enseignants d’AgroParisTech. Depuis le mois de mars, ils sont mobilisés pour obtenir le report du déménagement. « Sans le métro, l’accessibilité du nouveau site sera très compliquée, martèle le collectif Mobilisation générale AgroParisTech. La seule possibilité sera d’effectuer plus d’une demi-heure de marche depuis les stations du RER B à Orsay Guichet ou Lozère, en plus du trajet en RER depuis Paris. Ou bien d’emprunter les bus de la ligne 91.06 depuis la gare de Massy-Palaiseau, déjà plus que saturés aux heures de pointe. »

 

 

-
Paris, le 5 avril. Certains étudiants et enseignants demandent le report du déménagement de l’institut sur le plateau de Saclay à cause du report de la ligne 18 du métro. DR.

 

Selon le collectif, si le déménagement est maintenu à 2021, cela risque de nuire à l’attractivité de l’institut. Grégoire de Lasteyrie estime aussi « qu’en l’état actuel, il ne serait pas raisonnable de maintenir le déménagement ». « A l’Etat d’assumer ses reports, poursuit l’élu. Il est inconscient de faire venir 3 000 personnes supplémentaires sur le plateau alors que la métro arrivera, peut-être, six ans plus tard. Les routes sont déjà engorgées… »

Du côté de la direction d’AgroParisTech, on indique « écouter la mobilisation ». Une assemblée générale (prévue avant la grève) doit se tenir ce mercredi pour faire un point sur la situation et sur les dialogues entamés avec les tutelles (le ministère de l’Agriculture), la préfecture, la mairie de Palaiseau, mais aussi d’autres écoles concernées par un déménagement sur le plateau de Saclay, comme l’ENS (école normale supérieure), l’ENSTA (école d’ingénieurs)… Avec d’éventuels projets communs de navettes, bus à développer ensemble pour pallier le manque de transports.

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article