Le club peine toujours à trouver la bonne formule pour se maintenir en Pro D2. Maintenu lors de la saison dernière dans cette division, le club est actuellement dernier avant la réception de Biarritz ce vendredi à 20h00, au Parc des Sports.
Le club avait cependant surpris tout le monde en s’imposant face à Brive sur son terrain lors de la précédente journée.
« Il ne savait pas que c’était impossible alors ils le firent », c’est tout ce que nous leur souhaitons pour cette suite de championnat.
A noter humblement que Massy reste un modèle dans la formation de jeunes rugbymen, mais aussi dans son insertion sociale auprès des jeunes de la ville de Massy.
La remontada ? Réponse ce soir au Stade Jules Ladoumègue, 20h, et préparés ! Allez Massy !

Paris FC : A jamais les premières..

L’ancienne « Juve » fusionnée il y a un an avec le Paris FC pointe à la 3ème place du classement de championnat de France féminine derrière les deux monstres parisiens et lyonnais.
Finis les bons vieux matches du dimanche « entre filles qui voulaient faire comme les garçons ». Les enjeux de cette saison sont clairs pour notre ancien club juvisien : retrouver son statut de grandes du football féminin en France, sans trahir ses valeurs de formation, de travail et « d’entraide entre copines », comme nous confiait une ancienne joueuse du club. La nouveauté est le retour de Sandrine Soubeyrand, l’ancienne capitaine qui est la nouvelle coach du club.
Une saison de transition donc, comme les garçons, alors que de nouvelles venues pointent déjà le bout de leurs nez, comme Guingamp, ou encore la section féminine de Bordeaux, respectivement quatre et cinquièmes de Division 1.
Réception des Bordelaises ce samedi, au Stade Bobin, à 14h30.

MEHB : Ascenseur émotionnel

Le MEHB en avait rêvé après ses premiers exploits en Proligue : se frotter très rapidement au haut niveau, se jauger, s’améliorer. Comme au football, comme dans les petits clubs, on forme, et ça marche. Les moins de 18 restent sur une série de 5 matches gagnés toutes compétitions confondues. Cela ne garantit pas d’être sur la bonne voie, mais cela permettra sans doute de former en interne un ou deux éléments solides d’un 6 majeur.
Et chez les pro ? C’est la trêve dans cet antichambre du plus haut niveau, la Starligue, atteinte pourtant l’an passé. Ce retour en deuxième division et ça repart avec 3 victoires d’affilée, et puis on entre dans le vrai, le dur, les matches qui se gagne au mental, au public. Perdu à Saint-Raphaël le week-end dernier, à aller chercher le 2 novembre prochain face à Strasbourg, avant la réception de Grenoble le 10. Tout un programme. Plus qu’un club.
Pour les amateurs de la discipline et d’ambiance survolté, rendez-vous donc le 10 novembre prochain au COS Pierre de Coubertin.

Les corsaires nettoient les bords de Seine (MR – Instagram)

Corsaires (EVRY) : Pirates d’Élites !

Le club de football américain accède – enfin –  à la plus haute division de ce sport, encore aux dimensions amateures en France. La concrétisation d’un objectif fixé depuis la fin des années 2000, atteint la dernière fois alors que le club s’appelait encore Les Voyageurs, mais – enfin – réalisé.
Ce sport obscur et presque confidentiel a ces dernières années du repartir de la base : monter une école de vie, encadrée par des jeunes eux même formés au club, et transmettre ces valeurs de travail, de camaraderie et d’abnégation qui hantent pourtant ce club et les regards au moments de rentrer sur le terrain. Le club communiquait encore cette semaine sur un de leurs actions citoyennes menées qui « consistait à nettoyer les bords de seine d’Evry ». De gros bourrins sans cervelle ?
« Tous les efforts que vous faites aujourd’hui paieront demain » hurlait un ancien entraîneur sur le vieux terrain boueux derrière le Lycée du Parc de Loges. Même les adversaires appelaient cela « L’Enfer du dimanche ». Nouveau terrain, nouvelle équipe, composée de jeunes et d’anciens toujours aussi passionnés, nouvelles ambitions.

Les hostilités commencent le 2 février prochain face au « Paris Saint Germain » de la discipline avec un déplacement sur le terrain des Flashs à la Courneuve

Let’s go Corsaires !

[ASE Karaté] : Alexandra Recchia et Anne-Laure Florentin à Evry

Une simple brève pour annoncer l’arrivée d’Alexandra Recchia et Anne-Laure Florentin à la AS Evry Karaté ! Mais « kézaco » ?
Alexandra Recchia : native de Savigny-sur-Orge, 1,54m, 48kg, a été sacrée championne du monde en juillet 2017 de l’épreuve Kumite individuel des moins de 50 kg.
Anne-Laure Florentin : native de Aubagne, est elle la championne d’Europe en titre de Karaté en – 67kg. Un titre glané à Montpellier en 2016.
Deux grandes championnes dans leur discipline, qui ont choisi de venir s’entraîner à Évry. Pour notre plus grand plaisir.  Aussi nous essaierons de vous tenir au courant de leurs performances dans leurs prochaines compétions majeures.

Mesdames, bienvenue.